Locomotive à vapeur 242 TA 1/119 – Ex 242 AT PLM

Image : source, Jacques Marty, merci
TYPE : Vapeur
PAYS : France

Compagnies :

FRANCE - SNCF - Ste nationale des chemins de fer français 1938-actuelFRANCE/PLM - Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée 1857-1937

Les locomotives à vapeur de la série 242 AT (futures 242 TA) numérotées de 1 à 120 du PLM sont des locomotives de type Northern (2 essieux porteurs sur un bogie, 4 essieux moteurs, 2 essieux porteurs sur un bogie ou en bissel).

LOCOMOTIVE VAPEUR 242 TA 38 SNCF 001 - Loco-ho
Ci-dessus, une 242 TA 38 SNCF, image : Collection Roland Sermet, merci

suite de l’article proposé par LEMACO/LEMATEC.
La compagnie du PLM qui assure la desserte de la banlieue du sud-est de Paris se trouve confrontée dès 1925 à une forte croissance du trafic et à un accroissement du tonnage des trains. Les trains de banlieue sont alors tractés par des locomotives-tenders de type 232. Pour les remplacer, les ingénieurs conçoivent les 242 AT livrées entre 1927 et 1929 : elles sont alors les plus grandes locomotives-tenders d’Europe. Leur dessin parfaitement équilibré, grâce à une disposition d’essieux
symétrique, en font de très belles locomotives; certains diront même que leur cheminée est la plus belle jamais réalisée!

Le doublement des commandes facilite leur conduite dans les deux sens de marche. Ces machines ont une puissance de 1’475 ch, emportent 12m3 d’eau et 5 tonnes de charbon. Leur vitesse en exploitation est limitée à 95 km/h.
Les premières unités sont livrées aux dépôts du Charolais (Paris) et de Villeneuve-St-Georges. Elles relèvent efficacement les 232 sur les trains en direction de Montereau, Laroche, Moret et Montargis. On leur confie également la traction des trains de jonction entre la gare de Paris-Nord et la gare de Paris-Lyon, via la petite ceinture.

Les unités suivantes sont mutées à Nice pour les dessertes de la Côte d’Azur. La livraison des 242 BT, de conception similaire, débute simultanément. La différence entre les 242 AT et les 242 BT se situe dans la distribution: à tiroirs cylindriques pour les AT, à cames oscillantes et soupapes pour les BT.

Les 242 BT ont une bien meilleure accélération que les 242 AT, caractéristique appréciable pour les trains de banlieue. Les BT chasseront un contingent équivalent d’AT vers Nice, Laroche et Montargis.
A la création de la SNCF les locomotives sont ré-immatriculées 242 TA et 242 TB. Durant la 2ème guerre mondiale, 10 locomotives 242 TA sont détruites et 27 autres sont détachées au Luxembourg et en Allemagne. Toutes ne reviendront pas, certaines conservées par la DRG, d’autres démolies sur place.
L’électrification Paris-Lyon occasionne la mutation de 242 TA vers la région Nord où elles assurent le trafic de banlieue au départ de Paris et le trafic voyageurs autour de l’agglomération de Lille. Puis c’est au tour du dépôt de Strasbourg de recevoir des locomotives 242 TA venant tant de la région Sud-Est que de la région Nord. Elles viennent épauler leurs «cousines germaines» ex-AL (242 TA 601 à 630).

Les dernières unités sont radiées en 1968. La 242 AT 6 a été remise en état d’origine PLM pour être exposée à la Cité du Train à Mulhouse.

LOCOMOTIVE VAPEUR 242 TA 38 SNCF 002 - Loco-ho
Image : Collection Joël Rasschaert, merci

Modèles HO correspondants

LEMACO LEMATEC 212/5 242 TA 117 SNCF
LEMACO LEMATEC 212/5 242 TA 117 SNCF

Fabricants modèles HO

LOCO DIFFUSION
LOCO DIFFUSION
LEMACO LEMATEC
LEMACO LEMATEC
BRASSLINE
BRASSLINE
FULGUREX
FULGUREX
Retour haut de page